... Voilà ce que ça donne !

IMG_20181117_192143

Une ébauche de silhouette et de jupe.

Le patron de base à transformer : d'abord séparer les empiècements, puis évaser, ajouter des plis, des poches, les décoller légèrement, prévoir un boutonnage sur le milieu dos...

IMG_20181115_154820

Tout ça, c'est calculer, mesurer, découper, tracer, coller, et décalquer...  beaucoup de maths, et de la concentration.

IMG_20181122_114451

Ensuite une toile (un brouillon), des essayages, des rectifications.

IMG_20181121_112149

Et puis l'assemblage final dans le tissu choisi.

IMG_20181203_150149

En l'occurence un wax rapporté du Bénin par ma copine Françoise. J'adore le wax. Mais ici le choix n'était pas très approprié : un peu trop raide (et du coup très froissable) et surtout le motif est tellement présent qu'on ne voit pas le joli jeu de plis et le passepoil...

IMG_20190119_143142

Mais c'est une jupe que je porterai très probablement avec plaisir aux beaux jours.

IMG_20190119_143153

Et je que je retenterai dans un uni un peu plus fluide.... très bientôt.

IMG_20190119_143156

IMG_20190119_143231

Deuxième modèle très différent, inspiré par le magnifique jacquard Eglantine et Zoé rapporté du CSF début décembre :

IMG_20181206_131110   IMG_20181213_102053

 Une jupe "faux" portefeuille à pan arrondi, des poches passepoilées qui viennent "couper" le rabat de la jupe, en simili cuir, comme la ceinture rapportée. Et une fermeture invisible sur le côté. Entièrement doublée, cela va de soi...

IMG_20190119_141401

   Celle-ci je l'adore... Je ne vous raconte pas le confort du sur-mesure !

IMG_20190119_141410

Je n'ai pas l'habitude de porter de jupe à la taille, du moins pas sans un top qui la couvre...mais ici le tissu épouse parfaitement mes formes, et tombe tellement bien, sans rien boudiner... qu'il serait dommage de n'en rien montrer. Magie de la couture sur-mesure !

 IMG_20190119_141420

 Et c'est vrai pour toutes les morphologies (si, si, je vous assure): tous les corps sont mis en valeur par une coupe parfaite.

En formation, nous sommes 15, 15 corps tous différents, et à chaque essayage, c'est bluffant, même les toiles de base, pourtant en grossier coton, sont seyantes.

Je trouve aussi très intéressant de coucher sur papier ses courbes et ses particularités physiques,  et de réfléchir au meilleur moyen de les mettre en valeur, pas forcément en les cachant, d'ailleurs...

Suite au prochain épisode... le corsage ! Et là, je vous le dis, c'est une autre histoire...