Qui l'eût cru... Si on m'avait dit que mon article phare du printemps 2020 serait CECI....

20200406_105256

J'ai été au début très sceptique sur l'efficacité des masques en tissu dits alternatifs. Je le suis d'ailleurs toujours, celle-ci n'ayant pas été scientifiquement prouvée.

Mais ce sont les services hospitaliers eux-mêmes qui m'ont contactée, en manque de matériel de protection. Puis la chambre de la couture du Puy de Dôme, mobilisée pour fournir des EHPAD, société de transport, de nettoyage... La pénurie oblige à se contenter de ce qu'on a...

Alors, même si je trouve révoltant que l'hôpital et les services publics en soient réduits à mendier du matériel auprès des artisans, même si je doute que les gouvernements ne tirent les leçons de cette crise... L'heure n'est pas à la polémique, il faut parer au manque comme on peut, à son niveau.

Si au départ cette action solidaire s'adressait aux soignants et aux personnes les plus exposées, on recommande aujourd'hui à chacun d'en porter pour se rendre dans les magasins et lieux publics, et on s'attend même à ce que le port du masque soit rendu obligatoire (oui on marche sur la tête, mais on n'en est plus à une contradiction près, et on a dit point de débat ni ici ni maintenant...)

20200407_113436

J'ai donc concocté mon propre tuto de masque, inspiré des diverses versions trouvés sur le net et des conseils donnés sur les matières à utiliser, les tutos à privilégier, et les modalités d'entretien.20200407_113728

J'ai privilégié la forme rectangulaire avec plis pour 2 raisons.

La première c'est que cela permet d'optimiser le tissu.

La deuxième, c'est que la norme AFNOR conseille cette forme plutôt que celle avec une couture centrale, moins protectrice (ici l'article atelierscammit qui en parle). Pour ma part je le trouve également plus rapide à coudre.

J'ai prévu une ouverture pour y glisser une lingette dépoussiérante (type Swiffer, non imbibée), matériau qui se rapprocherait le plus de ce qui compose les masques chirurgicaux selon l'article très complet et très instructif de la blogueuse couture mais aussi ingénieure textile couture et paillettes

J'ai ajouté comme elle un système de pince-nez à l'aide d'un lien twisté... Vous savez, c'est le lien qui ferme le sachet de pain de mie ou de brioche, un double fil de fer recouvert de plastique ou de papier. Il permet au masque de rester bien en place.

Pour les attaches, l'élastique est préconisé, mais malheureusement il est en rupture de stock dans toutes les merceries en ligne... On peut tout à fait le remplacer par des rubans à nouer derrière la tête.

20200407_114120

Alors si vous avez un peu de temps, et si la couture vous démange, lancez-vous et cousez pour vous, vos proches, votre épicier, votre boulanger, vos voisins... vous serez leur héro(ine)(s) masqué(e) !

20200407_114322

Tuto à télécharger gratuitement : Tuto_14_masque

 

Et à part ça ?

Non je ne fais pas QUE des masques, encore que... ça me prend la majeure partie de mon temps.

J'ai aussi bien avancé sur la robe de mariée, mais je ne vous en montre que des petits bouts... le secret devant être gardé.

20200401_185611

J'ai aussi bien cousu pour Monsieur Bidibulle (mon futur neveu), dont l'arrivée (dans ce monde de fou) ne saurait tarder. Là encore, je ne vous montre pas tout, je réserve la surprise aux futurs parents.20200320_165051

Et j'ai encore mille projets perso en tête, mais pas sûr que ce pourtant trop long confinement suffise à les réaliser tous...

Et puis, bien sûr, je travaille (Euh enfin, avec l'aide incommensurable de Fanny alias Ma Boutique Marketing) à l'élaboration d'un site internet dédié à l'Atelier Méloé, qui prend de plus en plus de place sur ce blog, et sur lequel vous trouverez une petite boutique en ligne, pour les bons cadeau, etc...

En attendant, vous pouvez déjà trouver ma petite boutique sur la plate forme Fait Maison

Boutique Atelier Méloé

Mais elle est très peu remplie  : je n'ai pas trouvé le temps d'y mettre tous mes tutos ; quant aux kits, l'acheminement par la Poste étant assez aléatoire, je ne m'y risque pas pour l'instant.

Bref, malgré cette ambiance très déstabilisante et très compliquée pour beaucoup d'entre nous, j'essaie de ne pas perdre de vue mes objectifs et de donner un sens à mes actions. Viendra le temps où je pourrai à nouveau programmer des ateliers, et où la vie reprendra son cours.

En attendant, prenez soin de vous et de vos proches ! A très vite.